Contrats à impact: nouveaux défis, nouvelle forme de financement

Pour favoriser l’émergence de nouveaux projets sociaux et environnementaux, le gouvernement a annoncé la mise en place de nouveaux partenariats entre les secteurs publics et privés, dénommés «contrats à impact». De quoi s’agit-il?

Contrats à impact: comment ça marche?

Les contrats à impact constituant des partenariats passés entre les secteurs publics et privés, en vue de promouvoir l’émergence de nouveaux projets sociaux et environnementaux.

Ils possèdent l’intervention de 3 acteurs différents: l’Etat, un ou plusieurs investisseur (s) public (s) ou privé (s), ainsi qu’un porteur de projet.

Le fonctionnement de ce nouveau type de contrat peut se décomposer de la manière suivante:

  • un besoin social ou environnemental est identifié;
  • un acteur propose une solution adaptée à ce besoin;
  • des investisseurs (publics ou privés) décident de financier la mise en place de la solution proposée.

Une fois le programme sur pied, un évaluateur indépendant sera chargé d’évaluer ses résultats. 3 situations sont alors susceptibles de se présenter:

  • le programme n’atteint pas ses objectifs: dans ce cas, l’investisseur perd tout ou partie de son investissement, et l’Etat ne lui rembourse rien;
  • le programme atteint ses objectifs: dans ce cas, l’état du cours de l’investisseur avec un intérêt fixe;
  • le programme dépasse ses objectifs: dans ce cas, l’Etat rembourse l’investisseur avec un intérêt fixe, mais verse également un premier au porteur de projet.

En bref, la mise en place de contrat à impact suppose que l’investisseur finançant le projet:

  • prenne le risque de perdre tout ou partie de son investissement si le programme n’atteint pas ses objectifs;
  • fasse le pari d’être remboursé de son investissement par l’État dans le cas contraire.

Notez que ce nouveau dispositif doit faire l’objet de précisions ultérieures.

Focus sur l’appel à projet de contrats à impact «Economie circulaire»

Pour lancer le dispositif de contrats à impact, le gouvernement a annoncé la mise en place d’un appel à projet «Economie circulaire», porté par l’Agence de la transition écologique (ADEME), ouvert du 24 septembre au 23 décembre 2020.

Son but: permettre l’émergence de nouvelles innovations environnementales sur des thématiques liées à l’économie circulaire et à la protection de l’environnement, comme le tri des déchets dans les grandes villes, le gaspillage alimentaire, le démontage et la destruction de bâtiments tertiaires et industriels, etc.

Toute candidature peut être adressée à l’adresse suivante: https://appelsaprojets.ademe.fr .

Les projets retenus seront annoncés à la fin de l’année 2020: pour faire son choix, l’ADEME portera une attention particulière au caractère social et / ou environnemental de chaque programme d’actions, et à leur capacité respective à s’avérer efficace.

Notez que de nouveaux appels à projet devraient être lancés, notamment sur les thématiques de l’inclusion et du retour à l’emploi, mais aussi de la solidarité et de la lutte contre le sans-abrisme.

Source: Dossier de presse du secrétariat d’État chargé de l’économie sociale, solidaire, et responsable, du 23 septembre 2020 – Les contrats à impact

Contrats à impact: nouveaux défis, nouvelle forme de financement © Copyright WebLex – 2020