Photo Badgeuses: attention!

Certaines entreprises recourent à l’installation de badgeuses photo, dispositifs de contrôle d’accès par badge intégrant un prix de photographie systématique à chaque pointage. Un dispositif contesté par des salariés… et par la Cnil?

Pas de badgeuse photo?

La Cnil a mis en demeure un certain nombre d’entreprises de cesser d’utiliser une photo badgeuse. Elle, en effet, que les collectes de données relatives au contrôle des horaires de travail doivent être adéquates, pertinentes et limitées à ce qui est nécessaire, conformément au principe de minimisation.

Ou, la pratique consistant à photographier un salarié à chaque fois qu’il paraît excessif.

Elle considère que les pointeuses par badge, qui enregistre le jour et l’heure de pointage de la personne utilisant le badge, permet déjà d’assurer un contrôle satisfaisant des horaires de travail des employés, à venir, qu’en pratique, l’accès aux photographies pour contrôler les horaires des salariés est quasi inexistant, et qu’il n’y a pas de procédure contentieuse initiée sur la base des informations collectées par ces dispositifs.

La Cnil recommande donc aux employeurs de renforcer le rôle du personnel encadrant, notamment pour prévenir et empêcher la fraude.

Si les entreprises ne se conforment pas à leur mise en demeure, la Cnil pourra éventuellement, prononcer une sanction pécuniaire. Affaire à suivre…

Source: Actualité Cnil du 27 août 2020 – Badgeuses photo: mise en demeure de plusieurs employeurs pour la collecte excessive de données

Utilisation de la badgeuse: souriez, vous êtes filmé! © Copyright WebLex – 2020