Coronavirus (COVID-19) et télétravail «obligatoire»: quelles sanctions?

Depuis la mise à jour du protocole national pour la sécurité des salariés en entreprise du 29 octobre 2020, le télétravail est désormais obligatoire afin de lutter contre l’épidémie de covid – 19 chaque fois que le poste de travail le permet. «Obligatoire»… sous peine de sanctions?

Des sanctions civiles, administratives ou pénales?

Le Ministère du travail indique que la mise en place du télétravail est obligatoire à 100% pour les salariés qui peuvent effectuer l’ensemble de leurs tâches à distance.

Il rappelle que la mise en place du télétravail, dans ce contexte épidémique, participe aux mesures qui peuvent être prises par l’employeur en termes de prévention et de protection de la sécurité sanitaire des salariés.

Un employeur qui refuseait de mettre en place le télétravail, alors que son activité s’y prête, pourrait voir sa responsabilité engagée par un salarié au titre d’un manquement à son obligation de sécurité.

Le Ministère nuance encore cette position en rappel que le juge, saisi d’un tel contenu, appréciera le manquement au regard des conditions d’exercice du travail et des mesures de prévention mises en place dans l’entreprise.

Il rappelle enfin que la mise en place du télétravail doit faire l’objet d’un dialogue social dans l’entreprise. Concrètement, ce rappel se justifie par le fait que le dialogue social favorise l’adhésion des salariés aux décisions prises dans l’entreprise.

Source: Questions-réponses du ministère du travail – télétravail, mis à jour du 9 novembre 2020

Coronavirus (COVID – 19) et télétravail «obligatoire»: quelles sanctions? © Copyright WebLex – 2020