Coronavirus (COVID-19): le rôle de l’inspecteur du travail

Par principe, l’inspecteur du travail veille au respect du droit du travail et des règles d’hygiène et de sécurité, informe et conseille les usagers (chefs d’entreprise, salariés, etc.) sur l’application du droit et les moyens d’assurer son respect. Que peut-il faire, concrètement, dans ce contexte épidémique?

Des sanctions prononcées par l’inspecteur du travail?

Pour rappel, l’inspection du travail peut intervenir en matière d’hygiène et de sécurité, notamment en réalisant des enquêtes permettant d’établir si la responsabilité de l’employeur peut être recherchée.

Lorsque l’inspecteur du travail constate une infraction aux règles d’hygiène et de sécurité, il peut adresser à l’entreprise une mise en demeure de se conformer aux dispositions légales et réglementaires ou dresser, parfois immédiatement, un procès-verbal .

Concrètement, encourt 10 000 € d’amende par salarié concerné ou son délégué qui manque, par sa faute personnelle, aux règles d’hygiène et de sécurité relatives notamment:

  • aux champ et dispositions d’application en matière de santé et de sécurité, aux droits d’alerte et de retrait, aux obligations générales et particulières d’information et de formation ainsi que jeunes travailleurs;
  • aux obligations de l’employeur pour l’utilisation des lieux de travail;
  • aux équipements de travail et moyens de protection;
  • à la prévention de certains risques d’exposition.

En cas de risque sérieux d’atteinte à l’intégrité physique d’un travailleur du fait d’une infraction aux règles de santé et de sécurité, l’inspecteur du travail peut saisir le juge en référé (c’est- à-dire suivant une procédure d’urgence) afin d’ordonner des mesures telles que la fermeture temporaire d’un atelier ou d’un chantier sous astreinte.

A la suite de la décision de reconfinement du pays, le ministère du Travail a adressé aux Direccte, et plus particulièrement aux services de l’inspection du travail, une instruction pour qu’ils poursuivent leur mobilisation dans l’accompagnement des entreprises dans la mise en œuvre du protocole national.

Ainsi, l’inspecteur du travail:

  • vérifiera notamment que l’entreprise a effectivement intégré le risque de contamination au Covid – 19 dans son évaluation des risques professionnels et pris les mesures de prévention en conséquence;
  • rappellera à inscrire du dialogue social dans un but pédagogique

Par ailleurs, parce que le protocole national généralise le télétravail pour toutes les activités qui s’y prêtent, le ministère précis que c’est à connaître de déterminer les tâches pouvant être effectuées en télétravail et de s’organiser en conséquence.

Les contrôles réalisés ont d’ores et déjà donné lieu à des mises en demeure, voire à des procédures de référé judiciaire pour danger grave et imminent.

Source: Communiqué de presse du ministère du travail – Covid – 19: l’inspection du travail mobilisée pour la mise en œuvre du protocole sanitaire en entreprise, du 3 novembre 2011

Coronavirus (COVID – 19): le rôle de l ‘ inspecteur du travail © Copyright WebLex – 2020