Coronavirus (COVID-19): que prévoit le protocole sanitaire renforcé pour les agences immobilières?

A compter du 28 novembre 2020, les agences immobilières peuvent à nouveau procéder aux visites des biens immobiliers mis en vente ou en location, à condition de respecter un protocole sanitaire renforcé. Que prévoit-il?

Coronavirus (COVID – 19) et protocole sanitaire renforcé: de nouvelles obligations pour les agences immobilières

A compter du 28 novembre 2020, les agences immobilières vont pleinement pouvoir reprendre leurs activités en respectant un protocole sanitaire strict.

Les visites peuvent ainsi reprendre. Cependant, sachez que le système de visites virtuelles, mis en place pendant le confinement, reste toujours encouragé.

Notez que les attestations sont toujours nécessaires pour ces déplacements, en cochant la case relative aux «achats de biens ou services».

  • Sélection des candidats à la visite

Pendant le confinement (soit jusqu’au 14 décembre 2020 inclus pour le moment), seuls sont autorisés les visites de biens pour l’achat ou la location d’une résidence principale.

En amont des visites physiques, une sélection des candidats doit être effectuée, afin de limiter autant que possible les visites «inutiles». Une «découverte client» poussée, voire la communication de justificatifs (selon la pratique de certaines agences) en préalable à la visite, est donc conseillée.

Des modalités de déroulement de la visite doivent être établies et remises à tout, par mail, en amont de toute visite. Elles rappellent notamment les gestes barrières et les règles de distanciation physique à acception, ainsi que les conditions sanitaires imposées pour la réalisation de la visite (à savoir notamment que le locataire potentiel doit être équipé d’un masque et de gel hydroalcoolique et ne pas être une personne «à risques» de contracter une forme sévère de la covid – 19).

A défaut de respecter ces conditions impératives, le professionnel de l’immobilier doit refuser de procéder à la visite.

Notez que celle-ci ne peut être effectuée avec l’accord écrit préalable du vendeur / bailleur (fourni par tout moyen). Celui-ci doit être informé par écrit du jour et de l’heure de la visite. La signature dématérialisée du bon de visite est privilégiée. A défaut, chaque partie en présence doit être munie de son propre moyen de signature.

  • Visites virtuelles

Afin de limiter les visites physiques aux seuls candidats réellement intéressés par le bien visé, il est nécessaire de procéder à la présentation «virtuelle» du bien à l’aide de vidéos soit en alternative aux visites réelles, soit en préalable.

  • Organisation administrative de la visite

Les visites de biens sont exclusivement organisées sur rendez-vous fixé à l’avance.

Une fois le rendez-vous fixé, le professionnel de l’immobilier fournit au client un «bon pour visite», justifiant le déplacement du particulier. Sur ce bon de visite, indiqué: le numéro de carte professionnelle de l’agent immobilier / administrateur de biens sous la responsabilité de laquelle est effectuée la visite, ainsi que le numéro de mandat correspondant au bien en question.

Le titulaire de la carte professionnelle reste le seul redevable des sanctions en cas de manquement, sauf dans l’hypothèse où le candidat à la visite aurait omis de prendre sur lui le bon pour visite.

En amont de la visite, le professionnel doit inviter le client à télécharger l’Appli «TousAntiCovid».

  • Déroulé des visites physiques dans les biens vides

Par l’expression «biens vides», le protocole sanitaire renforcé désigne les biens vides d’occupants: il peut s’agir de biens meublés ou vides de meubles.

Les visites sont espacées (1 visite par demi-journée) et le logement aéré 15 minutes avant la 1ère visite puis entre chaque visite . Le temps de visite est réduit (30 minutes maximum).

Les «visites groupées» en présence de plusieurs candidats sont exclus. Il en va de même des visites successives rapprochées où les candidats attendent les uns après les autres dans l’escalier.

Avant la visite, le candidat doit être informé des règles sanitaires qui doivent être respectées: porter un masque, se désinfecter les mains au gel hydroalcoolique avant et après la visite, faire acception les gestes barrières, annuler la visite en cas de symptômes évocateurs ou s ‘ il est cas contact.

Le professionnel peut cependant anticiper un éventuel oubli de la part du candidat et apporter un masque supplémentaire et du gel hydroalcoolique en quantité suffisante pour lui et le candidat.

Le nombre de personnes présentes dans le bien visité doit être réduit au strict minimum: 1 candidat visiteur et le professionnel.

A chaque instant de la visite, la distanciation physique d’un mètre minimum et les gestes barrières doivent être respectés.

  • Déroulé des visites physiques dans les biens occupés

La visite de biens réservés en présence des occupants rend difficile le respect des distances de sécurité.

L’état des connaissances laisse par ailleurs une marge d’incertitude sur le risque de contamination par des surfaces infectées par le virus, qu’il s’agisse de poignées de portes ou de fenêtres, de meubles, de murs ou de toute autre surface.

Ou, s’agissant de biens occupés, le cas le plus probable est que les occupants ont été en contact avec le bien occupé dans les heures qui précèdent la visite.

De ce fait, la personne effectuant la visite doit être équipée de lingettes désinfectantes de sorte à nettoyer les surfaces susceptibles d’être infectées par le virus.

  • Organisation des déplacements

Les déplacements doivent être effectués de manière individuelle (à vélo, à pied, en voiture, etc.). Le covoiturage est fortement déconseillé.

Dans le cas d’une utilisation partagée de véhicule, il convient de prévoir la désinfection des surfaces de contact entre utilisateurs (volant, boutons de commande, poignée de changement de vitesse, etc.) et la mise à disposition de lingettes désinfectantes et de gel hydroalcoolique.

En cas d’utilisation des transports collectifs, les consignes spécifiques à ces transports doivent être respectées.

Enfin, il est déconseillé d’utiliser les ascenseurs.

Source: Communiqué du Ministère de la Transition Ecologique du 26 novembre 2020

Coronavirus (COVID – 19): que prévoit le protocole sanitaire renforcé pour les agences immobilières? © Copyright WebLex – 2020