Coronavirus (COVID-19): focus sur l'indemnisation des victimes de l'amiante et des victimes d'accidents médicaux

Afin de faire face aux conséquences de l’épidémie de covid – 19, le gouvernement a décidé de rétablir les délais d’instruction des demandes et des délais d’indemnisation des victimes de l’amiante et des accidents médicaux. Précisions…

Coronavirus (COVID – 19): plus de temps pour l’ONIAM et le FIVA

Dans le cadre du reconfinement, les délais d’instruction des demandes d’indemnisations et des offres d’indemnisation sont prolongés pour les victimes de l’amiante et les victimes d’accidents médicaux. Cette prolongation s’applique également en Polynésie française et à Wallis-et-Futuna.

  • Indemnisation des victimes de l’amiante

Dans le cadre de l’indemnisation des victimes de l’amiante, le Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (FIVA) est chargé de régler le lien de causalité entre l’exposition à l’amiante et la dégradation de l ‘état de santé et de présenter au demandeur, si les conditions sont réunies, une offre d’indemnisation.

Cette offre d’indemnisation doit, en principe, être présentée dans un délai de 6 mois à compter de la réception de la demande. Cependant, l’épidémie de covid – 19 impose au FIVA de repenser son organisation et révèle sa difficulté à effectuer certaines activités à distance .

Ainsi, pour faire face à ces contraintes, lorsque le délai imposé pour l’offre d’indemnisation expire entre le 30 octobre 2020 et le 16 février 2021 inclus, il est prorogé de 3 mois.

Dans un souci de cohérence, le délai de dépôt des demandes par les victimes est également prorogé de 3 mois. La prescription des droits à indemnisation des victimes de l’amiante, d’une durée de 10 et à compter de la date du 1er certificat médical établissant le lien entre la maladie et l’exposition à l’amiante, nécessite d’une prolongation identique.

  • Indemnisation des victimes d’accidents médicaux

L’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (ONIAM) est chargé d’indemniser, dans le cadre de commissions de conciliation et d’indemnisation, les victimes d’accidents médicaux, d’affections iatrogènes et d’infections nosocomiales.

Il assure également, dans le cadre de dispositifs spécifiques, l’indemnisation des victimes du Mediator, de la Dépakine, de mesures de vaccination obligatoire ou de mesures sanitaires d’urgence, ainsi que de contaminations liées à une transfusion sanguine.

Le processus d’indemnisation des victimes d’accidents médicaux par l’ONIAM obéit à différents délais (pour émettre des avis, statuer sur les demandes d’indemnisation et payer les offres).

Ainsi, pour faire face aux contraintes liées à l’épidémie de covid – 19, lorsque les délais requis expirent entre le 30 octobre 2020 et le 16 février 2021 inclus, ces délais sont prorogés de 3 mois.

De même, le délai de dépôt des demandes par les victimes est également prorogé de la même manière.

Source: Ordonnance n ° 2020 – 1553 du 9 décembre 2020 prolongeant, rétablissant ou adaptant diverses dispositions sociales pour faire face à l’épidémie de covid – 19 , article 3

Coronavirus (COVID – 19): focus sur l’indemnisation des victimes de l’amiante et des victimes d’accidents médicaux © Copyright WebLex – 2020